Contact
FrancaisActualitésActualités

Lutte contre la violence et le harcèlement au travail : Un monde à gagner

Contre la violence et le harcèlement au…

Lire plus

Les syndicats jouent un rôle moteur dans la lutte contre la violence et le harcèlement au travail

Pendant Orangez le Monde, la campagne mondiale contre la violence à l'égard des femmes, chaque année du 25 novembre au 10 décembre, CNV Internationaal et ses organisations partenaires, appellent spécifiquement à la ratification de la convention internationale contre la violence et le harcèlement au travail. Dans le monde, on estime qu'une femme sur trois y est confrontée. A ce jour 36 pays ont ratifié la Convention contre la violence et le harcèlement au travail. Il reste un monde à gagner!

Les syndicats partenaires de CNV Internationaal en Asie, en Afrique et en Amérique latine ont accompli un travail important dans la lutte contre la violence et le harcèlement (sexuel) au cours des dernières années. Ils ont également joué un rôle moteur dans l'élaboration de la convention internationale contre la violence et le harcèlement au travail. Cette convention 190 de l'OIT a été adoptée par les gouvernements, les employeurs et les travailleurs dès 2019.

Un traité international novateur

La convention 190 de l'OIT est un traité international novateur dans la lutte contre la violence basée sur le genre au travail, qui a permis d'améliorer les lois et règlements, et leur mise en œuvre sur le lieu de travail dans de nombreux pays.

Il est très important - notamment dans les chaînes de production internationales - que des normes comparables soient établies dans le monde entier dans ce domaine. Il s'agit d'une amélioration importante qui contribue à l'ODD 5 (égalité des sexes et autonomisation de toutes les femmes et filles) auquel les Pays-Bas sont attachés.

 Des mesures importantes ont été prises, il est urgent que les pays prennent maintenant les dernières mesures et ratifient la convention.  Les syndicats du monde entier ont fait pression pour la ratification et la mise en œuvre de la convention ces dernières années. À l'échelle mondiale, 36 pays ont désormais achevé les préparatifs et ont réellement franchi le pas vers la ratification. 

travailleuses domestiques de Cote d'Ivoire
Les travailleurs domestiques sont souvent confrontés à la violence et au harcèlement (travailleures de Cote d'Ivoire

Actions des syndicats

Les syndicats s'efforcent à de nombreux niveaux de discuter et d'aborder la violence et le harcèlement fondés sur le genre au travail. Ces efforts débouchent sur des accords dans le cadre du dialogue social et de la négociation collective. Ils s'efforcent également, par la formation, de prévenir et de traiter les problèmes sur le lieu de travail. 

En outre, de plus en plus de syndicats sont actifs dans la fourniture d'une aide individuelle ciblée à bas seuil par le biais de services d'assistance et de lignes téléphoniques gratuites. Cette aide est particulièrement importante pour les travailleurs informels qui n'ont nulle part où s'adresser pour résoudre leurs problèmes.

Publicité pour la ligne verte, une initiatieve de la confédération syndicale COSI au Benin

Ligne verte 

Le syndicat béninois COSI est l'un des syndicats d'Afrique de l'Ouest qui, avec le soutien de CNV International, a mis en place une ligne d'assistance téléphonique gratuite pour les femmes victimes de violence au travail. Elles peuvent y trouver une oreille attentive, des conseils (juridiques) ou une référence médicale. 

Cette ligne est particulièrement importante pour les femmes qui travaillent dans le secteur informel, comme les employées de maison. Le syndicat fait également beaucoup d'éducation et de publicité pour briser le silence concernant ce fleau.

Comités de genre dans les plantations huile de palme en Asie

A l 'autre bout du monde CNV Internationaal travaille aussi avec les syndicats. En Asie les femmes travaillant dans les plantations d'huile de palme sont souvent victimes de violences ou de harcèlement fondés sur le sexe. Les comités de genre dans les entreprises peuvent offrir aux femmes un lieu sûr pour aborder les problèmes. CNV International a organisé une formation dans le Kalimantan central sur la mise en place de ces comités de genre.

La violence basée sur le genre dans la convention collective de l'industrie de textile 

Le syndicat indonésien GARTEKS a négocié avec succès des clauses sur la lutte contre la violence et le harcèlement basée sur le genre dans la convention collective de l'usine de confection de Park Enterprises.

Le combat courageux d'une ouvrière indonésienne de l'habillement contre le harcèlement sexuel inspire l'action collective et fait progresser les Objectifs de Developpement Durable ODD. 

 

Role clé des syndicats

 

Avant de ratifier la convention C190 et sa recommandation R206, chaque pays doit passer par son processus de réformes juridiques et de politiques sur le lieu de travail visant à améliorer la vie quotidienne des travailleurs. 

Les syndicats jouent un rôle clé dans ce processus, selon une étude menée par l'organisation syndicale internationale CSI

  • 91 % des syndicats interrogés participent au dialogue social afin d'aligner le règlement C190 sur les lois et politiques nationales et
     
  • 67 % des syndicats ont négocié des politiques ou des conventions collectives sur le lieu de travail.

 

Le défi

Il reste encore un long chemin à parcourir. On s'attend à ce qu'encore 20 pays aient ratifié le règlement C190 d'ici à la fin de 2024.

Sur la page web de l'Organisation Internationale du Travail 'OIT vous pouvez voir les pays qui on ratifié la Convention 190 >>

 

Downloads de ficher et guide

Date de publication 24 11 2023