Contact
FrancaisNotre travail

Engager davantage les ambassades à renforcer les droits du travail

Actualités

Renforcement des capacités

Lire plus


‘Conviez nos contacts diplomatiques pour que les gouvernements étrangers fassent appliquer les conventions du travail. Enjoignez nos ambassades à encourager les entreprises néerlandaises à l’étranger à coopérer avec les syndicats pour qu’elles puissent activement assumer leur responsabilité dans la création de meilleures conditions de travail dans le monde entier.’

Tel est le conseil donné par Arend van Wijngaarden, président de CNV Internationaal, sur le site web du gouvernement néerlandais, à l’intention du ministre des Affaires étrangères. 

CNV Internationaal soutient l’idée que la diplomatie économique devrait être intrinsèquement liée à la diplomatie du droit du travail. Partant, les ambassades joueraient donc un rôle actif dans la mise en œuvre du ‘modèle polders’ néerlandais.
Le dialogue social est un bon produit d’exportation.

Van Wijngaarden l’a déclaré : ‘Les Pays-Bas sont en tête lorsqu’il s’agit de créer la
stabilité dans la sphère économique. Le dialogue social est un bon produit d’exportation, que le gouvernement devrait promouvoir plus souvent.’ De plus, selon CNV Internationaal, les missions commerciales du gouvernement devraient plus se centrer sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et le dialogue social entre les parties prenantes, afin d’améliorer les chaînes de distribution.
 


Lors d’une consultation publique sur internet en mars 2018 sur le site web du gouvernement des Pays Bas (overheid.nl), le ministre des Affaires étrangères a demandé que les parties concernées partagent leurs connaissances sur cette question de commerce extérieur et coopération au développement.

Pour ces parties oncernées, disposer d’une politique internationale active est une priorité nationale. Le commerce extérieur et les investissements contribuent à la prospérité du pays. Les développements internationaux influencent la société. Le ministre voudrait utiliser la coopération au développement pour réduire la pauvreté de manière significative et créer un monde plus sûr, plus durable.

Ce gouvernement s’efforce de proposer un agenda commercial proactive devant aider les
entreprises et les centres de recherche à accéder aux marchés dont ils ont besoin. Selon le ministre, la condition indispensable est de disposer d’excellent services économiques, d’une diplomatie et d’une politique commerciale active.

Tout chef d’entreprise visant l’expansion dans le monde doit pouvoir compter sur le soutien du gouvernement en termes d’informations, de conseil, de financement et de service mondial.

Les structures de dialogue social créent la stabilité

CNV Internationaal insiste de manière tout aussi catégorique sur le fait que les services aux entreprises ne peuvent être jugés excellents que s’ils sont aussi socialement responsables. Et Van Wijngaarden d’ajouter : 

‘Nous conseillons au ministre des Affaires étrangères d’expliquer le dialogue social avec plus de précision. Une structure de dialogue social incluant une représentation syndicale indépendante créera plus de stabilité sociale et économique.’

‘Les gens ont besoin d’un espace où ils peuvent se défendre. C’est là l’approche la plus
durable pour créer un monde débarrassé de la pauvreté. Lorsque vous donnez la parole aux gens, ils peuvent avoir de l’influence.

Les syndicats sont des organisations qui représentent leurs membres à différents niveaux et leur donnent la parole, de sorte qu’ils peuvent avoir une influence directe. Et cela est motivant pour les travailleurs. Et les études ont montré que les entreprises fonctionnent mieux dans de telles conditions.’ 


Date de publication 21 03 2018