Les syndicats se réunissent pour discuter de l'employabilité des jeunes - septembre 2019 - 2019 - Actualités - Notre travail - CNV Internationaal

Les syndicats se réunissent pour discuter de l'employabilité des jeunes

La coordinatrice régionale Afrique de CNV Internationaal, Nicole Mathot et Michiel Bron de CNV Jongeren (Union des Jeunes) sont rentrés le 11 août d'un atelier régional inspirant sur l'employabilité des jeunes à Dakar au Sénégal. L’atelier avait pour objectif d’échanger les meilleures pratiques en matière d’inclusion des jeunes dans l’élaboration de politiques visant à accroître les perspectives d’emploi. Ils rendent compte de leurs rencontres avec de jeunes syndicalistes du Sénégal, du Mali, du Bénin, du Niger, de la Guinée, de la Tunisie et du Togo.
 

Atelier d'ouverture 'Youth Employability' à Dakar avec Boko Timothé (CNV Internationaal/BCPA Bénin), Abdou Sy (Trésorier Général de l'UDTS), Nicole Mathot (Coordinatrice Régionale Afrique CNV Internationaal), Mariama Diallo (Présidente de l'UDTS) et Malik Sow (Président du Comité des Jeunes UDTS)

Mathot: «Commençons par remercier l’Union Démocratique des Travailleurs du Sénégal (UDTS) et les collègues béninois de CNV Internationaal, Kafui Fiadjigbé et Boko Timothé, d’avoir organisé cet atelier!»

Emplois décents: droit humain et analyse de rentabilisation

«CNV Internationaal veut des emplois décents pour tous, y compris pour les jeunes. Ce n’est pas seulement une question de droits de l’homme, cela représente également une analyse de rentabilisation avec des avantages économiques et sociaux évidents pour les employeurs et la société dans son ensemble », a déclaré Mathot.
 

Réportage de WALF TV et SENTV au sujet de l'emploi des jeunes avec Moussa Diop de l'UDTS et Nicole Mathot de CNV Internationaal 

L'employabilité des jeunes

L'Organisation internationale du travail (OIT) définit l'employabilité des jeunes comme la possibilité pour les jeunes de trouver et de conserver un travail décent - pas des emplois temporaires, mais des emplois dans le secteur formel sur la base d'un contrat (permanent). Pour ce faire, il doit y avoir des opportunités d'emploi, mais les jeunes doivent également être en mesure d'acquérir les bonnes compétences pour ces emplois.

En d’autres termes, trouver un emploi et le garder en restant attractif pour les employeurs. Outre la création d’emplois, il est essentiel d’améliorer les programmes scolaires et professionnels qui répondent aux besoins du marché du travail et de l’apprentissage tout au long de la vie pour améliorer l’employabilité.

Jeunes dirigeantes syndicales

Les objectifs stratégiques de développement des Nations Unies - ODD 8 (Des Emplois Décents pour tous) et 5 (Égalité des Sexes) sont étroitement liés, mais ne peuvent être tenus pour acquis. Au cours de sa visite, Mathot a remarqué qu'une approche explicite et inclusive, intégrant à la fois la jeunesse et le genre, faisait souvent défaut. Le respect des personnes âgées est important dans de nombreuses cultures africaines. Être une jeune femme rend deux fois plus difficile l'élévation de votre voix.

Il est important de trouver des moyens d'inciter les jeunes, et en particulier les jeunes femmes, à participer au travail syndical, pour des raisons de renouveau et de représentativité. Mathot:
 

«J'ai été particulièrement impressionnée par les jeunes femmes dirigeantes que j'ai rencontrées à Dakar, parvenant à combiner leurs emplois rémunérés avec le travail syndical et les soins d'une jeune famille dans un contexte difficile de barrières culturelles et souvent religieuses.»

Photo :  Michiel Bron (Union des Jeunes CNV) échange des expériences avec des pairs d'Afrique de l'Ouest. En haut à droite: Moussa Diop, coordinateur du programme CNV Internationaal au Sénégal.

Dialogue social

Mathot a également déclaré: "Je suis fière du syndicat UDTS, partenaire syndical sénégalais de CNV Internationaal, pour avoir pris les devants dans la collaboration intersyndicale et que les autres confédérations l’apprécient beaucoup."

Cette collaboration inclut également les comités de jeunesse des syndicats qui collaborent et la participation au Conseil national de la jeunesse. En conséquence, l'employabilité des jeunes a été placée au premier rang des priorités au Sénégal.

L’augmentation de 25% du budget alloué aux programmes pour l’emploi et le programme gouvernemental École-Entreprise (stages-emplois) sont des exemples des résultats négociés du dialogue entre les syndicats, les ONG, les organisations d’employeurs et le gouvernement.

Un petit comité a également rencontré Innocence Ntap Ndiaye, présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS) au Sénégal et de l’Internationale Francophone du Dialogue Social (IFDS). Elle est fermement résolue à promouvoir le dialogue permanent entre partenaires sociaux dans l’Afrique de l’Ouest francophone afin de prévenir et de résoudre les conflits socio-économiques et met à sa disposition son expérience et son réseau étendus, notamment en tant qu’ancienne ministre de l’Emploi.
 

Photo :  Rachidatou Ounteni (point de contact sur le genre pour le Comité des Jeunes du syndicat partenaire CNT au Niger) prend la parole

Échange d'expériences

Le programme d’échange à Dakar comprenait des discussions avec les confédérations syndicales (UNSAS, CNTS-FC), le ministère de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Artisanat, l’organisation des employeurs CNES et la société française Bolloré (Transport & Logistique). Des programmes de stages innovants, des politiques de recrutement favorisant l'intégration des jeunes et des femmes et un programme gouvernemental (PRODAC) visant à aider les jeunes entrepreneurs à créer une entreprise dans le secteur agroalimentaire ont été examinés.

L'échange d'expériences entre pays africains et avec les Pays-Bas a été très apprécié. Mathot:

 Comme on dit à juste titre en wolof, la langue locale au Sénégal: «Nio far» (nous sommes ensemble) "

Photo :  Mariama Diallo (présidente de l'UDTS) à la Conférence Internationale du Travail 2019 à Genève: l'une des rares dirigeantes syndicales africaines

Population jeune

Le Sénégal est un pays francophone d'Afrique subsaharienne. Selon le Forum Économique Mondial, plus de la moitié de la population de l'Afrique subsaharienne a moins de 25 ans. Les jeunes représentent 25% de la population mondiale en âge de travailler, mais leur part dans le chômage total est de 40%.

Selon la Banque Africaine de Développement, sans action concertée, environ 50% des jeunes Africains - à l'exclusion des étudiants - seront au chômage, découragés ou économiquement inactifs d'ici 2025.

 

Au mois d'octobre, CNV Internationaal présentera une analyse de rentabilisation sur l'employabilité des jeunes à l'occasion d'une table ronde à La Haye animée par le ministère des Affaires Étrangères des Pays-Bas, sur la base d'une étude de Machteld Ooijens. Lors de cette table ronde avec Arend van Wijngaarden, président de CNV Internationaal, la question de l'employabilité des jeunes sera discutée avec le programme de coopération internationale des employeurs néerlandais DECP, des entreprises, des experts en politiques et des représentants de la jeunesse.

 

11 aout 2019

 

Publication date: 2019-09-05

Cookies at cnvinternationaal.nl

This website uses cookies. Find out what this means.

We use cookies to improve the usability for our visitors and to offer a personalized experience to each user. Through cookies we remember your preferences and measure user interaction. A cookie can not contain personal information such as a phone number or email address, so cookies can not be used for unsolicited telemarketing or email newsletters. More information about cookies.

I agree