Contact
FrancaisThèmesEmployabilité des jeunes

L’employabilité des jeunes : 5 réponses

Actualités

Renforcement des capacités

Lire plus

L’employabilité des jeunes : 5 réponses

Cette brochure thématique porte sur l’employabilité des jeunes. Par ce terme, nous pensons à cet enjeu pour les jeunes de participer pleinement au marché du travail. Cinq questions et réponses.

Qu’est-ce que l’employabilité des jeunes?

La notion d’employabilité des jeunes renvoie aux possibilités des jeunes de trouver un emploi décent et de le garder : plus de travail temporaire, mais un emploi dans le secteur formel, fondé sur un contrat (permanent). Pour ce faire, il faut des opportunités d’emploi, mais il faut aussi que les jeunes puissent acquérir les capacités adéquates pour ces emplois. Autrement dit, trouver un emploi et le garder en restant intéressant pour l’employeur.

Qu’est-ce qu’implique l’enjeu de l’employabilité des jeunes?

De nombreux pays en développement affichent des taux élevés de chômage et il est particulièrement difficile pour les jeunes de trouver du travail. Par ailleurs, la croissance démographique est également robuste dans ces pays, ce qui contribue à augmenter le nombre de jeunes sans emploi. La conséquence en est que beaucoup de jeunes se voient forcés de recourir à des emplois dans l’économie informelle, qui se caractérisent généralement par des bas salaires et des conditions médiocres de travail. D’autres jeunes quittent leur pays dans l’espoir de trouver du travail (meilleur), ou finissent dans la criminalité. Un tel départ sur le marché du travail est catastrophique pour la carrière future des jeunes. Une telle situation pose une menace sérieuse pour le développement économique de nombreux pays. Après tout, les jeunes sont l’avenir… Mais que se passe-t-il s’ils ne sont plus là pour bâtir cet avenir, ou n’ont pas la chance de le faire?

Pourquoi l’employabilité des jeunes est-elle un tel défi?

Le chômage des jeunes n’est pas simplement provoqué par un manque d’emplois. Les opportunités d’emploi existent dans beaucoup de pays, mais les jeunes ne sont pas qualifiés parce qu’ils n’ont pas les connaissances et les capacités requises. Les programmes d’enseignement ne répondent pas souvent aux demandes du marché du travail. En outre, il est difficile pour les jeunes de trouver des places vacantes, encore moins de savoir quels sont les emplois disponibles, pour ainsi mieux choisir leurs études. Le manque d’expérience est un autre problème. Beaucoup d’employeurs veulent des travailleurs expérimentés. Mais comme les jeunes ont rarement l’occasion d’acquérir de l’expérience, ils sont laissés pour compte.

Que peuvent faire les syndicats pour aider à résoudre le problème?

Il se peut que les syndicats ne puissent pas créer des opportunités d’emploi, mais ils peuvent aider à améliorer l’employabilité des jeunes demandeurs d’emploi. Ils peuvent faire lobby sur les autorités et les employeurs pour une meilleure formation professionnelle et des placements de stages et expériences professionnelle. Ils peuvent aussi aider les jeunes à mieux s’organiser, pour qu’ils se fassent entendre et défendent leurs intérêts. Les syndicaux peuvent également contribuer à mieux équiper les jeunes pour leur recherche d’emploi, par exemple, par des formations aux entretiens d’embauche ou par des informations sur les postes vacants.

Que peuvent faire les employeurs et les gouvernements?

Les autorités peuvent développer une politique en faveur de l’employabilité des jeunes et pour des réformes sur le marché du travail. De nombreux pays disposent d’une telle politique, ou de projets ciblés, mais ceux-ci souffrent souvent d’un manque de soutien de la part des parties prenantes (comme la communauté d’affaires) et de budgets insuffisants pour les investissements requis. Résultat : ces plans et projets sont souvent voués à l’échec prématuré. Les employeurs peuvent contribuer en créant des stages et, bien sûr, en donnant aux jeunes leur chance lorsqu’un poste se libère. Enfin, les gouvernements ont le pouvoir d’offrir une meilleure éducation.