Contact
FrancaisHistoires

Le Bénin augmente le salaire minimum

Actualités

Renforcement des capacités

Lire plus

Continuer d’insister sur le dialogue social

‘Nos efforts portent leurs fruits’, affirme Noël Chadaré, dirigeant de la COSI, notre partenaire syndical au Bénin, Afrique de l’Ouest. Il évoque l’annonce par le gouvernement de la hausse du salaire minimum. La COSI et d’autres organisations syndicales ont pendant longtemps fait pression en ce sens sur le gouvernement.

Depuis 2016, lorsque M. Talon est devenu président du Bénin, le pays a pris un cap libéral. Mais cela ne convient pas à nombre de gens du travail en termes de salaires, de bénéfices sociaux et de fiscalité. La COSI consulte souvent d’autres organisations syndicales sur l’amélioration du sort des travailleurs, et s’adresse régulièrement aux organisations d’employeurs et aux pouvoirs publics.

Le salaire minimum est souvent à l’ordre du jour. Que ce soit dans les médias ou dans les discours, il a toujours été un sujet de discussion. Selon Chadaré, il faut continuer d’en parler et convaincre le gouvernement de l’importance d’un bon dialogue social. ‘Il s’agit de s’accrocher à notre force de persuasion. La lutte ne termine jamais. Notre but est que la hausse du salaire minimum soit telle qu’elle fasse vraiment une différence pour ceux qui travaillent, en termes de meilleure qualité de vie.’ Il reste important pour les syndicats de surveiller de près la mise en œuvre d’un salaire relevé.

‘Notre but est que la hausse du salaire minimum fasse vraiment une différence pour les travailleurs en termes de meilleure qualité de vie.’

- Noël Chadaré, dirigeant de la COSI, notre partenaire syndical au Bénin

Autres résultats>

Date de publication 17 04 2022